La saison des plumes

La Saison des plumes

La Saison des plumes, L’École des Loisirs, CASTERMAN Geneviève coll. Pastel, 2004

Sous forme de bande dessinée, cet album raconte avec humour et tendresse la vie quotidienne d’une famille (le père, la mère, la petite fille et le petit garçon adopté). On y retrouve les questions de ces petits enfants venus d’ailleurs.

L’adoption, des ados en parlent

L'adoption, des ados en parlent

de Anne Lanchon,  illustrations Monike Czarnecki

  Ce guide pratique constitue une réussite tant par sa présentation claire que par son contenu très complet. L’auteur s’adresse directement aux ados, ce qui rend la lecture très vivante. Le jeune ne trouvera pas forcément une solution à chacune de ses interrogations mais de bonnes pistes de réflexion. Surtout, il se sentira compris et entendu dans ses quêtes diverses. Par ailleurs, les témoignages riches et variés lui permettront de s’identifier à certaines familles, de réaliser que son cas n’est pas isolé et qu’il est légitime de sa part de traverser des périodes de « turbulences ». Parents et ados ont beaucoup à apprendre de ce guide qui porte un oeil extérieur, professionnel et bienveillant sur l’adoption. Cet ouvrage les aidera à mieux comprendre leurs réactions respectives et donc à mieux communiquer entre eux.

Fausse maman

Alice et Puyo

 Petit panda est triste car sa maman de l’a jamais porté dans son ventre, il a donc une fausse maman. Avec ses amis, il va essayer de découvrir ce qu’est en fait une vraie maman.
 Canard et Castor ne comprennent pas. Une maman en plastique ? Une maman robot ? Comment peut-on bien avoir une fausse maman ?
Mais là n’est pas le problème. Panda n’est pas né dans le ventre de sa maman. Ceci dit, Canard non plus.
Les amis vont alors s’interroger sur le lien si particulier qui existe entre un enfant et sa mère.
Après un temps de réflexion, aucun doute ne persiste. Tous les trois en sont certains, ils ont bien une vraie maman. Saurez-vous deviner leurs arguments ?

Ours vagabond

ourss vagabon

de Claude Clément, Elisabeth Schlossberg

Qui va aimer ce nounours fatigué, un peu « cracra », tout déchiré, tout râpeux, tout décoloré ? Qui va le récupérer, ce petit ours abandonné ? Qui saura à nouveau l’aimer ? Cet album est un petit chef d’oeuvre. Par petites touches délicates, l’auteur amène l’enfant, à travers l’histoire de ce petit ours, à l’essentiel : l’amour. Tout y est abordé : la discrimination, l’indifférence, la méchanceté, l’intérêt ; mais aussi et surtout, l’affection désintéressée et l’amour qu’on donne sans condition. Notre petit ours SDF trouve sa maison et nous donne une bien jolie leçon.

Paris – Bogota : une famille pour la vie

Paris Bogota : une famille pour la vie

de Pascale Gardinier et Béatrice Gallot

A lire en famille

Présentation de l’éditeur

Thomas et Angélique, deux enfants de 9 ans et 7 ans, adoptés à la naissance, posent des questions à leurs parents sur leur origine, leur arrivée dans la famille… Leurs parents s’efforcent d’y répondre avec sincérité et sensibilité. Un : livre à lire en famille pour susciter la discussion et la compréhension, pour que les enfants comprennent qu’une famille peut se créer aussi grâce à l’adoption, autour des liens du coeur.
Biographie de l’auteur
Pascale Gardinier est maman de deux enfants nés en Colombie. Pour répondre aux questions que lui posaient ses enfants sur leur histoire, elle a écrit ce livre avec la complicité de Béatrice Gallot. Béatrice Gallot, journaliste, a travaillé à l’Express magazine puis en presse jeunesse. Elle a ensuite créé une agence spécialisée dans la communication pédagogique pour la jeunesse, Plume et canards.

Je t’aimerai toujours, quoi qu’il arrive…

Je t'aimerai toujours, quoi qu'il arrive...

de Debi Gliori , traduction Marie-France Floury

Petit Renard est de très mauvaise humeur. Il dit que personne ne l’aime. Mais ce n’est pas vrai. Maman va le rassurer et lui expliquer que leur amour durera toujours, quoi qu’il arrive…

Couleur de peau : miel – Tome 03

couleur de peau miel 3

BD autobiographique par JUNG – tome 3

Jung clôt ce voyage intérieur par l’évocation de ses années de jeunesse, étudiant à l’Institut Saint-Luc, amateur de jolies filles et de dessins. Il évoque aussi ce récent voyage en Corée effectué en 2011 pour le tournage de l’adaptation audiovisuelle de la série. Soulagement, sentiment d’appartenance retrouvé ou acculturation définitive ? Ses sentiments sont complexes et troublants. Et son récit toujours bourré d’humour et d’émotions. Démarche autobiographique peu commune entamée en 2007, évérance, comprendre l’histoire d’Arturo et renouer avec lui les fils de son passé.

DB sur l’adoption pour adolescents – 2013

Couleur de peau : miel – Tome 02

Couleur de peau miel-2

BD autobiographique par JUNG – tome 2

Le récit autobiographique en deux volets d’un auteur belge d’origine coréenne.Enfant adopté, Jung se penche sur son parcours, de l’enfance et de l’adolescenceà l’âge adulte. Il raconte la découverte de ses origines, ses accèsde désespoir et ses doutes identitaires, mais aussi l’acceptation de soi etla prise de conscience de la richesse que constitue sa diversité culturelle.Un livre émouvant qui traite du thème de l’adoption, rarement abordé parla bande dessinée.

DB sur l’adoption pour adolescents

Vive la maternelle : Nani n’a pas d’amis

Nani n'a pas d'amis

de Emilie Beaumont, Ann Rocard, Sophie Ledesma (2003)

Nani vient d’un pays lointain, l’Inde. Elle ne comprend pas le français et se sent perdue au milieu de la classe. Elle ne veut parler à personne, elle a trop peur. La maîtresse va avoir une idée lumineuse pour lui redonner le sourire.

Ernest et Célestine : Les question de Celestine

Ernest et Célestine

de Gabrielle Vincent

Célestine est toute bizarre. Elle voudrait tout savoir sur sa naissance, mais n’ose pas le demander à Ernest, l’ours qui l’a recueillie et qui l’élève. Ce livre aborde le sujet intéressant de l’adoption. Il traduit très bien l’inquiétude de l’enfant qui se demande d’où il vient, et celle du parent qui sait qu’il devra dire la vérité tôt ou tard. Cependant, il y a dans ce livre quelque chose de très choquant : est-ce que, sous prétexte de dire la vérité, on peut dire à un petit enfant qu’on l’a trouvé dans une poubelle ? Toute vérité est-elle bonne à dire, à n’importe quel âge ? Quel dommage, car l’ensemble du livre est excellent, et les illustrations magnifiques